Tout savoir sur le métier de VTC

Pour exercer la profession de VTC, il est indispensable pour chaque exploitant de remplir quelques conditions relatives à la compétence, aux règlementations et aux caractéristiques du véhicule. En effet, il est obligatoire d’être un chauffeur qualifié pour pouvoir pratiquer le travail, et la voiture utilisée doit suivre une norme  bien précise.

Aussi, tout exploitant doit connaître les différents fonctionnements du métier pour mener à bien la mission. Que vous souhaitiez donc travailler en tant que particulier ou au sein d’une entreprise spécialisée de VTC 78, vous serez toujours soumis aux règlements qui encadrent la profession VTC. Pour plus d’informations, suivez cet article où vous trouverez toutes les règlementations et exigences à respecter dans l’exercice du métier de VTC 78.

La voiture

Pour offrir une meilleure expérience aux usagers, la voiture utiliser comme le VTC du 78 doit obligatoirement être un véhicule bien équipé et confortable. Il existe également quelques conditions obligatoires qui doivent être appliquées, sauf pour les véhicules hybrides et les voitures électriques. Ainsi, la voiture doit avoir moins de 6 ans afin d’assurer son bon fonctionnement, sauf s’il s’agit d’une voiture de collection. Il est également indispensable de respecter le nombre de places que doit avoir le véhicule, soit entre 4 et 9 places avec le chauffeur.

Pour plus de praticité, elle doit aussi être équipée de 4 portes au minimum, avec une dimension hors-tout de 4,50 m x 1,70 m. Enfin, pour assurer la puissance de la voiture, son moteur doit disposer d’une puissance nette d’au moins 84 kW. Une voiture VTC doit obligatoirement souscrire à une assurance automobile spécifique au transport de personnes à titre onéreux. Cette assurance doit aussi être justifiée lors de tout contrôle, y compris le contrôle technique annuel qui est incontournable.

La vignette

Toutes les voitures utilisées comme VTC doivent disposer d’une signalétique voiture de transport avec chauffeur, avec une vignette autocollante qui indique quelques informations. Entre autres, la vignette doit comporter le numéro d’inscription de la société au registre des VTC ; ainsi que le numéro d’immatriculation du véhicule. Le modèle de la vignette est fixé par arrêté, et elle est de couleur rouge. Quant à son emplacement, elle doit se trouver à l’avant de la voiture, notamment dans l’angle du pare-brise, en bas et à gauche du siège du chauffeur. A l’arrière, elle doit se situer en bas à droite, à l’opposé de la place du chauffeur.

La vignette est délivrée par l’imprimerie nationale, et pendant que le chauffeur attende sa vignette définitive, il doit utiliser un modèle temporaire. La vignette temporaire est valable pendant une durée de 30 jours à partir de son envoie. Et elle doit être placée à l’avant du véhicule sur la partie basse et gauche du pare-brise. Enfin, les VTC 78 ne peuvent pas utiliser le dispositif lumineux des taxis, justement pour éviter toute confusion avec cet autre moyen de transport.

La réservation

Avant toute chose, il est à noter que les VTC ne disposent pas du droit de la maraude, c’est-à-dire le droit d prendre des clients à la volée comme à la manière des taxis. Un chauffeur VTC 78 ne peut prendre en charge un client que s’il présente une justification de réservation préalable de celui-ci. En effet, il existe une plateforme dédiée pour offrir aux clients la possibilité d’une réservation simple et rapide lorsqu’ils ont besoin d’un VTC 78.

Par ailleurs, les VTC ne peuvent, en aucun cas, stationner ou circuler sur la voie publique pour être en quête de clients. Par contre, ils peuvent se garer aux abords d’une gare ou d’un aéroport pour attendre un client ayant effectué une réservation préalable. La durée d’attente avant la prise en charge effective ne doit pas, cependant, dépasser une heure. Il leur est également interdit de prendre des clients dans la rue, même s’ils sont vides.

En outre, lorsqu’un client réserve un VTC 78, cette réservation doit faire office d’un ticket sur support papier ou électronique; en guise de preuve. Le ticket de réservation va alors comporter le nom ou la dénomination sociale de l’entreprise; avec les coordonnées nécessaires. Le nom et les coordonnées téléphoniques du client doivent aussi y être affichés. De même, vous pourrez u trouver la date et l’heure de la réservation; ainsi que la date, l’heure et le lieu de la prise en charge du client.

Et à la fin du parcours, le chauffeur VTC doit retourner à son établissement; ou se garer dans un parc de stationnement ou un garage hors de la chaussée. Cela dit, s’il justifie d’une autre réservation préalable; il peut poursuivre son travail en allant chercher le client suivant. Le non-respect des règlements sur la réservation et la prise en charge des clients; est passible d’une amende de 15 0000 euros ; d’un an d’emprisonnement et d’une immobilisation du véhicule pendant une période d’un an. Dans certains cas; il est aussi possible de suspendre le permis de conduire du chauffeur pour 5 ans; ou de confisquer définitivement la voiture.

La tarification

La tarification des VTC 78 dépend de quelques facteurs selon le client; et l’exploitant choisi. Tout d’abord; il est à noter qu’une voiture de tourisme avec chauffeur ne peut pas être louée à la place; mais plutôt payée à la course. Le montant total peut alors être forfaitaire; et déterminé dès la réservation. Il est aussi possible qu’il soit calculé après le parcours; en fonction de la durée du trajet et de la distance parcourue. Quoi qu’il en soit, tous les VTC sont libres d’appliquer le prix qu’ils souhaitent; et il est possible que vous payiez plus ou moins cher selon le prestataire. Cela dit, en choisissant un VTC 78; vous pourrez bénéficier d’un tarif clair et abordable dès la commande.

Le chauffeur

Le chauffeur d’un VTC 78 doit disposer de certaines compétences professionnelles; afin de garantir le bon déroulement de la profession et la qualité de la prestation. Ainsi, il doit posséder un permis B en cours de validité; et qui a plus de trois ans. Il doit également être titulaire d’une certification d’aptitude; physique délivrée par un médecin agréé préfecture. Son casier judiciaire doit être vierge de tout délit routier; ou de tous types de condamnations pouvant nuire à la réputation de la profession; et à la sécurité des clients. Enfin, il doit avoir réussi l’examen d’obtention de la carte professionnelle VTC pour pouvoir exercer le métier.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *