Principe de la liposuccion

L’une des interventions chirurgicales esthétiques les plus pratiquées dans le monde est la liposuccion ou la lipoaspiration. Pour éliminer définitivement les masses graisseuses localisées qui résistent aux régimes amincissants et au sport, beaucoup d’hommes et de femmes ont recours à cette méthode. C’est un vrai remodelage de la silhouette, et elle se pratique sur la culotte de cheval, le ventre, les fesses, les cuisses, le double menton, les genoux, les bras, les seins… Sébastien de maliposuccion.com fait le point sur cette pratique de + en + en vogue.

 

Le principe de la liposuccion

La liposuccion ou la lipoaspiration est l’aspiration des amas graisseux rebelles et profonds. Elle consiste à introduire une canule à bout arrondi perforée à son extrémité de plusieurs offices. Cela nécessite de courtes incisions, entre 2 à 5 mm. La canule est liée à un circuit fermé dans lequel sera créée une pression négative pour permettre l’aspiration des cellules graisseuses qu’elles soient profondes ou superficielles.

L’ablation des cellules graisseuses se passe de manière régulière tout en respectant une couche de graisse sous la peau pour éviter d’éventuelles irrégularités. Pour la cellulite superficielle, elle ne change pas vraiment. Le volume de graisse aspirée doit être adapté à la quantité de peau sus-adjacente de la zone traitée.

En raison de l’utilisation de très fines canules, l’aspect de la peau peut être amélioré par la rétraction cutanée qui s’ensuit lors de la cicatrisation. À noter que la peau est un facteur déterminant du résultat final.

 

Tout savoir sur la liposuccion

Il faut savoir que la liposuccion, la liposculpture ou la lipoaspiration est une technique qui sert à amincir et non à maigrir, elle permet de retirer l’excédent de graisse de manière sélective par un phénomène d’aspiration.

Elle est pratiquée quand les techniques habituelles d’amincissant échouent, et elle est indiquée chez les personnes présentant un important amas graisseux avec une peau suffisamment ferme. Elle a pour objectif d’aspirer une grande quantité de graisse. Lorsque l’excès de graisses à retirer est limité, l’opération se passe sous anesthésie locale, et sous anesthésie générale quand les graisses à enlever sont importantes ou quand on traite plusieurs zones. L’intervention commence par de petites incisions qui permettent l’infiltration d’une solution composée de sérum physiologique, de vasoconstricteur et d’anesthésie locale.

C’est après que la canule est insérée sous la peau. En cas d’anesthésie générale, il faut une hospitalisation de 24 heures. En raison de la petite taille de la canule, le temps de guérison est rapide, et la cicatrice est très discrète. Selon la zone à traiter, l’opération peut durer entre 30 minutes et 2 h 30.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *